Roland HUREAUX répond à J.-M. VAYSSOUSE

Publié le par Rolland Hureaux

M.Vayssouze est heureux, mais les Cadurciens ne le sont pas.

On ne peut échapper à un certain sentiment d’irréalité à entendre le bilan d’autosatisfaction que fait M.Vayssouze-Faure de son mandat au moment où il annonce sa candidature à sa propre éelection aux munciplaes de Cahors. .

Le taux de chômage de Cahors était de 16 % quand le taux national pour les villes était de 9 % ; depuis lors, la situation s’est dégradée rapidement en France et dans notre ville. Ainsi les 700 emplois revendiqués sur Cahors-Sud ne suffiront pas : il est vrai que le site de la mairie n’en annonce que 420 ! Cherchez l‘erreur.

Le nombre de jeunes qui ne trouvent pas d‘emploi ne cesse d’augmenter. Le taux de chômage des jeunes à Cahors est de 36,7 % pour une moyenne nationale de 22,5 %, soit 63 % % de plus .

Mais M.Vayssouze est content.

Impositions : les Cadurciens payent 754 € d’impôts locaux par habitant, pour une moyenne nationale de 300 € .

Mais M.Vayssouze est content de son bilan.

( tous ces renseignements se trouvent dans http://www.journaldunet.com/management/ville/cahors

M.Vayssouze prétend réaliser ses objectifs. Ils n’étaient pas il est vrai très ambitieux. Ils ne le sont pas davantage : ne pas encore aggraver la pression fiscale. Autrement dit : Cahors est une des villes les plus lourdement imposées de France, qu’elle le reste !

Qu’on ne dise pas que le mandat qui se termine a vu une amélioration : les Cadurciens payaient 12, 6 millions d’euros d’impôts locaux en 2006 (585 € par habitant) ; ils en ont payé 15, 9 millions en 2013 (754 € par habitant) l

On dira que la Ville de Cahors n’a pas augmenté ses taux. C’est bien le moins. En transférant massivement des charges vers le Grand Cahors, elle aurait même du les diminuer, car il faudra bien payer la dette considérable du Grand Cahors . Les ménages ont déjà été mis à contribution par un suppléent de taxe d’habitation ; ils le seront davantage quand il faudra payer la nouvelle piscine d’hiver ( avec sauna et hammam etc. ! ) . Avec quel argent ?

Objectif du maire sortant : « faire de Cahors une ville moyenne attractive » (sans plus de précisions sur les moyens) : tiens, ne l’est-elle pas? Non, elle ne l’est pas. Cahors qui fut longtemps une ville sûre , connaît une insécurité croissante.

Mais M.Vayssouze est content.

Il ne peut certes se substituer à Mme Taubira et au gouvernement pour faire la politique pénale.

Mais M.Vayssouze que personne ne connaissait en 2008 , ne doit pas oublier qu’il a été élu avec l’ étiquette socialiste et cela, il doit l’assumer, comme il doit assumer toutes les politiques catastrophiques qui sont menées par le gouvernement depuis un an et demi et qui se sont traduites notamment par un demi-million de chômeurs supplémentaires.

Sa petite équipe est gentille et cohérente, dit-il ; Ils sont heu-reux : et certes il y a de quoi : les crédits réservés aux indemnités des élus ont fortement augmenté à la Ville et au Grand Cahors.

Il a en outre pour se mettre du baume au cœur que la situation n’est « floue » à droite. Le principal parti d’opposition a investi un candidat et un seul et ce n’est pas clair. Les instances locales en auraient un autre. Mais seul le comité départemental est habilité à investir au niveau local. A-t-il désigné un autre candidat ? Non . Mais ce n’est pas assez clair pour M.Vayssouze. Et bien il a trois mois pour comprendre. Et il comprendra.

Roland HUREAUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article